La graduation de ma fille - Suzanna Carrière
Suzanna Carrière

Mon travail, c’est aussi ma passion: l’esthétisme et la beauté. Travaillant dans un magnifique espace au Centre-Ville de Montréal, je suis toujours aux petits soins pour ma clientèle. C’est d’ailleurs ce que je vous partagerai sur ce blogue, mon quotidien dans ce fabuleux domaine - en plus d’un paquet de sujets qui me passionnent. Et non, je n’oublie pas mes enfants chéris qui comblent ma vie.

La graduation de ma fille

La graduation de ma fille - Suzanna Carrière

Mon adolescente graduera bientôt de l’école secondaire. Elle est tellement belle, mais à chaque fois que je le lui dis, elle me répond bêtement qu’elle est loin d’être la prochaine Miss Univers. Bon, c’est sûr qu’elle ne sera jamais Top Modèle, mais ça ne veut pas dire qu’elle n’est pas très jolie. Je veux juste qu’elle apprenne à voir ses attributs positifs et délaisser les quelques petits défauts qui ne sont pas importants. Par contre, comme bien d’autres jeunes de son âge, elle porte une attention toute particulière sur ce qui ne va pas, et non sur ce qui est positif à son sujet.

Alors, j’ai accepté de l’amener dans une clinique pour un traitement de l acné. Elle n’a pas un problème sérieux, mais elle en a assez pour que même moi, j’admette que ça doit être gênant. Le médecin lui a prescrit une crème assez dispendieuse, alors j’espère qu’elle va bien fonctionner. Sinon, je vais exiger un remboursement pour la prescription. Je ne veux pas me faire avoir par une compagnie pharmaceutique, qui ne chercherait qu’à faire de l’argent sur le dos des patients.

Ensuite, on va aller voir une esthéticienne. Ma fille voudrait avoir un traitement spécial qui aidera à prévenir l’acné, et réduire les boutons noirs. J’ai accepté, à la condition qu’on en trouve une qui n’utilise que des produits naturels. Elle était ravie de ma réponse, et a accepté tout de suite. Ça, c’est quelque chose qui me dérange moins de payer, car c’est un traitement préventif. 

De plus, elle aimerait commencer à s’épiler au laser, ou à l’électrolyse. Par contre, l’esthéticienne qu’on a rencontrée, nous a avisés qu’à son jeune âge, ce n’est pas une bonne idée de procéder à ce type de traitement, car les poils ne sont pas encore bien formés. Donc, ce qui est fortement conseillé, c’est la cire. Je sais que ça ne fait que durcir le poil, et le faire épaissir, mais quand viendra le temps de commencer les autres traitements, ça ne prendra pas trop de temps, car ma fille est encore jeune, et donc, les poils n’auront pas le temps de devenir trop noir. Nous avons choisi de l’écouter.

Nos recherches de rendez-vous étant terminées, c’était au tour de la robe et des accessoires. Pour ça, je lui laisse presque carte blanche. Je doute qu’elle aille se choisir un ensemble trop osé, mais je vais quand même surveiller son choix de près. Je ne veux pas qu’elle finisse par avoir une mauvaise réputation, avant même de commencer sa vie adulte.