Un petit moment entre cousines - Suzanna Carrière
Suzanna Carrière

Mon travail, c’est aussi ma passion: l’esthétisme et la beauté. Travaillant dans un magnifique espace au Centre-Ville de Montréal, je suis toujours aux petits soins pour ma clientèle. C’est d’ailleurs ce que je vous partagerai sur ce blogue, mon quotidien dans ce fabuleux domaine - en plus d’un paquet de sujets qui me passionnent. Et non, je n’oublie pas mes enfants chéris qui comblent ma vie.

Un petit moment entre cousines

Un petit moment entre cousines - Suzanna Carrière

Mes cousines et moi, habitions dans la même ville depuis notre enfance. Cependant, avec le temps et les obligations familiales et professionnelles, on s’était perdu de vue. On ne se faisait plus nos petites sorties comme avant, on n’avait plus le temps. Dans la famille, nous sommes 8 filles et 2 garçons, issus de 3 familles, et faisant la fierté de nos grands-parents paternels. On a presque tous les mêmes âges, malgré une légère différence d’un an, ou de deux ans à peine. Alors, durant notre enfance, nos parents nous ont éduqués de la même manière et on fréquentait la même école. Mais tout a changé au moment d’entrer à l’université, on avait chacun notre vocation. Malgré tout, on avait le même passe-temps, on aimait faire des lèches vitrines, et faire les magasins ensemble. En ce moment, on se fait un peu vieille pour encore courir les magasins de vêtements, et remplir nos armoires de vêtements tendances. On opterait plutôt pour des séances de rajeunissement et de remises en beauté. C’est ainsi qu’après avoir appelé mes cousines, on a programmé une séance de lifting au juvederm montreal. Comme je suis l’aînée des 8, j’ai pris rendez-vous au niveau du salon, et où les autres m’y ont rejoint. Ce jour-là, c’était un moment de détente comme on l’a toujours fait. C’était des rires avec les esthéticiennes et des ragots, par-ci, par-là. Tout compte fait, malgré l’âge, on n’avait pas vraiment changé. De plus, notre lien, plus amical que familial, était toujours là. Ce jour-là, nous n’avions pas besoin de nous faire accompagner par les maris ou les enfants, c’était juste un moment privilégié entre nous. Et là, Ginette notre petite coquine de service, égale à elle-même, nous a fait un cadeau-surprise après la séance de lifting. Chacune de nous a eues droit à un panier, mais elle nous a fait promettre de ne l’ouvrir qu’à la maison. Arrivant à la maison et en fin de journée, j’ai entrepris de regarder mon panier. Il y avait une petite carte marquée, « Les filles, on se fait vieille, mais ce n’est pas pour autant qu’on doit se faire moche et se laisser aller ! » Une attention qui ne m’a pas surpris en voyant l’objet qui était dans le sac. C’était un ensemble de lingerie sexy. Et tout en éclatant de rire, je me suis rappelée de la tête des autres cousines quand Ginette nous a fait le même cadeau, il y a de cela 20 ans. En somme, chacune d’entre nous n’a jamais oublié le bon vieux temps. Le temps des rires qui nous a permis d’être aussi proches.