Une soirée romantique - Suzanna Carrière
Suzanna Carrière

Mon travail, c’est aussi ma passion: l’esthétisme et la beauté. Travaillant dans un magnifique espace au Centre-Ville de Montréal, je suis toujours aux petits soins pour ma clientèle. C’est d’ailleurs ce que je vous partagerai sur ce blogue, mon quotidien dans ce fabuleux domaine - en plus d’un paquet de sujets qui me passionnent. Et non, je n’oublie pas mes enfants chéris qui comblent ma vie.

Une soirée romantique

Une soirée romantique - Suzanna Carrière

Mes enfants sont partis rendre visite à leur oncle pour un week-end. Ça faisait presque deux ans, que mon mari et moi, n’avions pas pu passer un peu de temps rien que nous deux. Le travail et les enfants occupaient tout notre temps. L’idée de passer une soirée romantique avec mon mari m’enchantait, et les enfants n’étaient même pas encore partis, que je faisais déjà la liste des petits plats que j’allais cuisiner pour mon mari. Il travaille le samedi, donc j’avais largement le temps de me faire belle, et de cuisiner ses mets préférés, car je savais qu’il n’allait rentrer que vers 18 h. J’ai donc commencé par me choisir une belle tenue pour la soirée, c’était un peu difficile, car j’avais des petites tache solaire sur le cou. Je devais donc bien choisir ma robe. Après deux heures, j’ai enfin pu trouver une tenue qui me mettait en valeur, tout cachant les taches. Après cela, j’ai commencé à préparer le souper.  J’avais déjà fini les préparations de ce que j’allais servir à mon mari, donc, il ne me restait plus qu’à les enfourner. En mettant les préparations dans le four, j’avais déjà un mauvais pressentiment, je savais que quelque chose allait clocher. Et une heure plus tard, j’ai pu constater que mes craintes étaient fondées, le four était tombé en panne, j’ai dû tout jeter. J’étais en train de préparer un autre plat, quand mon mari a téléphoné pour dire qu’il était en chemin et qu’il allait arriver dans dix minutes. J’ai alors mis ma robe en laissant le bœuf bourguignon cuire. En regardant dans le miroir, j’ai pu voir que la robe montrait encore toutes mes taches. Je désespérais, je voulais tellement bien faire, je voulais faire plaisir à mon mari et à la fin, j’ai tout raté. Alors, je me suis mise à pleurer. Mon mari est rentré, il m’a vu en train de pleurer, je lui ai raconté ma journée et il a commencé à rire. Je lui ai demandé ce qu’il y avait d’amusant, il m’a donné une boîte, et il m’a demandé de l’ouvrir. Il a ajouté qu’on allait souper dehors et qu'il avait déjà réservé une table, à mon restaurant préféré. J’ai ouvert la boîte, il y avait une très belle robe avec un châle pour cacher mes taches et une jolie paire de boucles d’oreille. Je me souviendrai toujours de cette soirée. C’est fou de voir que c’est lorsqu’on croit avoir tout gâché, que les choses les plus merveilleuses nous arrivent.